(v)îvre

circa tsuïca / cheptel aleïkoum / christian lucas

 

(V)îvre ! le mot d’ordre du Cheptel Aleïkoum et de sa joyeuse fanfare ouvre la saison sous le signe de la convivialité ! Enivrez-vous sans modération ! L’abus de cirque n’est pas dangereux pour la santé, bien au contraire !

Dans cette nouvelle création, le collectif circassien et musical imagine un kaléidoscope de situations cocasses dans lesquelles l’humain s’applique – tant bien que mal – à tracer son chemin. Les repères piste/gradins s’estompent et le chapiteau devient rue, place de village, quartier où naissent rencontres et histoires fugaces parmi un flot incessant de bicyclettes acrobatiques. Cette agora métissée s’anime aux sons de la fanfare Circa Tsuïca, augmentée chaque soir d’un orchestre éphémère composé de spectateurs. Chez le Cheptel Aleïkoum, l’accueil et le partage sont essentiels. Bienvenue !

Amis musiciens, amenez votre instrument acoustique et mobile et préparez-vous grâce au site : www.vivreenfanfare.com

 

Cirque débridé et fougueux, bourré de bonne humeur et de fous élans acrobatiques, inspirés notamment par le vélo (et sa « cheffe de file », la talentueuse, voire virtuose, Anja Eberhart), la bascule coréenne et le trapèze (Lola Renard, tout en grâce et agilité), « (V)îvre », nouvelle création du collectif Circa Tsuïca, est un questionnement éminemment artistique sur le vivre ensemble, tout en étant aussi une proposition pour le « vivre » ivre de joie, de bonheur, de fête, de notes, de rythmes et une manière subtile de concilier l’art musical de la fanfare, jouissif et joyeux, et celui de l’acrobatie virtuose et multiple.
La Revue du Spectacle, Gil Chauveau, 30/11/2020