sœurs

wajdi mouawad / la colline – théâtre national

Décortiquer la cellule familiale et ses différentes figures, voilà ce à quoi s’attache Wajdi Mouawad avec son cycle intimiste Domestique. Après Seuls*, le dramaturge signe, Soeurs, second opus dont il confie l’interprétation à la formidable actrice québécoise Annick Bergeron.

 

Au volant de sa Ford Taurus, Geneviève, brillante avocate spécialisée dans la médiation de conflits internationaux, brave une tempête de neige pour se rendre à Ottawa. Contrainte de passer la nuit à l’hôtel, la suite 2121 et ses gadgets high tech horripilants déclenchent en elle un raz de marée émotionnel où s’entrechoquent réussite professionnelle et échecs personnels. Dans un chaos existentiel, la parole se libère enfin. Wajdi Mouawad se plaît à croiser les fragments d’histoires personnelles et collectives pour former une fresque universelle, parsemée d’humanités blessées.
Grâce à une scénographie inventive, la comédienne, avec sensibilité et humour, nuance son jeu sans pathos et restitue avec justesse les dilemmes intérieurs qui nous traversent tous. Magnifique !

*Accueilli en 2019

 

Avec un art du contre-pied qui joue avec les désirs du spectateur, et paraît parfois se faire un plaisir de ne pas y céder, Mouawad finit toujours par l’emporter.

La Terrasse, Eric Demey, 04/15

 

Après Seuls, Wajdi Mouawad tisse une nouvelle grande tapisserie émotionnelle qui conjugue l’intime et le monde. Alternant drame et comédie modernes, il bâtit une intrigue à suspens pour mieux faire entendre son propos humaniste.

Les Echos, Philippe Chevilley, 13/04/15

 

Wajdi Mouawad est certainement le plus grand homme de théâtre vivant. (…) En plus c’est drôle… jusqu’à en pleurer d’émotion.

Paris Match, Alain Spira, 14/04/15