Romances inciertos

un autre Orlando

François Chaignaud / Nino Laisné / Cie Vlovajob Pru

Il est l’homme de toutes les métamorphoses et de toutes les audaces. François Chaignaud, chorégraphe, danseur, chanteur, performeur, historien est passé maître dans l’ambiguïté de genre. Il pratique d’ailleurs la danse comme un art de la transformation, de l’invention du corps. Aussi à l’aise dans le voguing que dans le classique, il peut tout danser. Cet explorateur du mouvement montre l’étendue de son talent dans Romances inciertos, sous-titré Un autre Orlando en référence au roman de Virginia Woolf, dans lequel le personnage change d’époque et renaît métamorphosé.

En étroite collaboration avec Nino Laisné, directeur musical et metteur en scène, François Chaignaud explore la question du genre en s’immergeant dans le siècle d’or espagnol. Accompagné par un talentueux quatuor baroque, il revêt les atours de trois figures traditionnelles aux identités ambigües. Mêlant avec virtuosité chant et danse, il apparaît tel un conquistador en Doncella Guerrera, une demoiselle partie guerroyer sous des traits masculins. Il incarne ensuite le voluptueux archange San Miguel de Garcia Lorca, perché sur des échasses, avant de se glisser dans la peau de la Tarara, gitane andalouse aux talons vertigineux, elle aussi célébrée par Lorca. Dans de somptueux costumes, de métamorphose en métamorphose, François Chaignaud tournoie, virevolte, frappe le sol et nous laisse ébahis devant tant de grâce et de beauté réunies.

 

 

Un ballet-concert, aux métamorphoses oniriques et caliente, aussi précieux qu’une parure.
Les Inrocks, Philippe Noisette, 06-2018

Cet estuaire où se mêlent les arts et les âmes, les improvisations et les codes – fait de Romances inciertos un vertigineux précipité d’époques…
Les Inrocks, Philippe Noisette, 06-2018

Au-delà des interrogations qu’il porte, ce spectacle est une pure merveille.
La Croix, Paula Boyer, 07-2018

C’est une pièce à rendre fou, où l’on bloque sur des détails, sur ses yeux ultramaquillés, son châle brodé…
toutelaculture.com, Amélie Blaustein Niddam, 07-2018