natchav

les ombres portées

En langue romani, natchav signifie « s’enfuir », c’est aussi le nom d’un petit cirque, qui pour rester libre, défie toutes les lois, y compris celle de la pesanteur. Ecrit à la manière d’un thriller, ce spectacle d’ombres sans parole, créé par la compagnie Les Ombres portées, confronte l’univers du cirque à celui de la prison.

 

À la suite d’un différend avec les autorités, un acrobate est arrêté. Circassiens et prisonniers imaginent alors une évasion spectaculaire. À la manière d’un film monté en direct, manipulateurs et musiciens bruiteurs nous entraînent dans une aventure dont ils dévoilent en même temps les coulisses. Manipulées à vue, marionnettes et maquettes, subtilement mises en lumière, projettent, en une magnifique fresque visuelle, leurs ombres magiques sur un écran géant. Jouant avec les codes du cirque et du cinéma, la compagnie Les Ombres portées invente son propre langage en mêlant réalisme et onirisme. Une ode poétique à la résistance et à la liberté !

 

Dans ce spectacle sans paroles, l’univers fabuleux du cirque rencontre le monde carcéral, que tout oppose. L’intrigue est tenue de bout en bout par un montage quasi-cinématographique et une maîtrise millimétrée et à vue du théâtre d’ombres, au rythme haletant de la musique et des bruitages joués en live. Une aventure rocambolesque, entre réalisme et onirisme, portée par quatre manipulateurs et deux musiciens, qui en dévoilent en même temps les coulisses.
L’Est républicain