my mother is a fish

william faulkner / sarah murcia

À la fois contrebassiste, arrangeuse, compositrice de talent, Sarah Murcia adore repousser les frontières de son univers artistique et se confronter à de nouveaux défis.

 

Après un hommage en 2016 aux Sex Pistols avec l’album Never Mind the Future, elle imagine une relecture musicale du roman Tandis que j’agonise de son écrivain fétiche, William Faulkner. À partir de cette œuvre foisonnante – le road trip tragi-comique d’une famille de paysans dans l’Amérique profonde des années 30 – elle construit un récit musical. Sarah Murcia n’adapte pas le texte original in extenso, mais en conserve certaines traces, pour nous livrer sa vision personnelle et son rapport à l’écriture de Faulkner. Le récit, qui oscille constamment entre légèreté et gravité, lui sert ainsi de source d’inspiration pour composer les chansons qui émaillent ce spectacle singulier. Afin de rendre la polyphonie bouillonnante de cette famille déjantée, elle s’entoure de ses complices habituels : Olivier Py au saxophone, Gilles Coronado à la guitare électrique, Franck Vaillant à la batterie, Benoît Delbecq au piano ainsi que le performeur Mark Tompkins, chanteur et récitant.
En cheffe d’orchestre de cette partition originale et puissante, Sarah Murcia prouve une fois de plus qu’elle est passée experte dans l’art de la surprise et du contrepied !

 

C’est un roman presque choral où les voix se glissent les unes sur (et dans) les autres, où chaque chapitre se nourrit d’obsessions, de mots répétés comme des refrains ou parfois comme les phrases acérées d’un scherzo ; jusqu’à cette sentence, point d’orgue au cœur du livre, qui donne son titre au spectacle : « Ma mère est un poisson ».

La Terrasse, Jean-Guillaume Lebrun, 24/11/2019