laterna magica

ingmar bergman / dorian rossel / cie stt

Réinventer pour le plateau de théâtre la fausse autobiographie du maître suédois, Ingmar Bergman, c’est le pari que s’est lancé Dorian Rossel, artiste associé à la maisondelaculture, avec son spectacle Laterna Magica, succès du festival Off d’Avignon en 2019.

 

Dans ses anti-mémoires éponymes, le réalisateur, metteur en scène et directeur de théâtre, se raconte sans complaisance, faisant de sa vie la matière première, le terreau de sa créativité. Ce fils de pasteur brosse un portrait au vitriol de la Suède protestante des années 20. Il rapporte sans fard son éducation austère, la dureté de son père, la froideur distante de sa mère et la violente rivalité fraternelle. Son récit fourmille de souvenirs drôles et cruels mais aussi de situations oniriques fantasmées, réinventant parfois son histoire. Oscillant ainsi entre mémoires et exutoire psychanalytique, Bergman donne à entendre la richesse de son monde intérieur. Pour nous plonger dans la tête du cinéaste, le metteur en scène Dorian Rossel imagine un lieu simple, espace de projection, habillé d’un drap blanc, à la fois fenêtre et écran, comme une échappatoire par l’image.
Quant au rôle-titre, il le confie au jeune comédien Fabien Coquil qui interprète avec justesse toutes les nuances du personnage. Avec son look d’enfant sage, il déconcerte par sa capacité à incarner aussi bien la froideur que l’ironie mordante de Bergman. Lumineux !

 

Ce spectacle est une réinvention pour le plateau de la fausse autobiographie d’Ingmar Bergman. Ce récit sans complaisance, entre mémoires et exutoire psychanalytique, dessine un autre portrait du génie protéiforme.

I/O Gazette, Lola Salem, 06/07/19

 

Un voyage passionnant, labyrinthique, auquel nous invite Fabien Coquil (…) D’une sensibilité hors du commun, où trivial et sublime se donnent amoureusement la main.

La Terrasse, Anaïs Heluin, 07/19

 

De terribles confessions qu’on écoute bouche bée.

Le Point Culture, Olivier Ubertalli, 12/07/19

 

Fabien Coquil nous raconte tout cela avec des grands yeux d’enfant effaré par la folie des adultes. C’est fascinant.

Artistik rezo, Hélène Kuttner, 13/07/19

 

Laterna Magica est un portrait hommage nimbé d’une acuité sensible tant dans son propos que dans son esthétique.

France bleu, Michel Flandrin, 20/07/19