Flavio Boltro BBB Trio

Flavio Boltro est l’un des meilleurs trompettistes européens d’aujourd’hui. Ce musicien turinois a fait partie de l’Orchestre National de Jazz avant de partager la scène, notamment avec Michel Petrucciani, Michel Portal, Eric Legnini ou encore Stefano Di Battista.

En bientôt quarante ans de carrière, il a enregistré une dizaine d’albums sous son nom et a participé à de nombreux projets. Au-delà de la simple interprétation, cet improvisateur dans l’âme sait créer sa propre musique. Il s’approprie chaque note qui émane de son instrument, chaque morceau qu’il joue, pour leur donner vie.
Avec son nouvel album Spinning, sorti en septembre 2018, il revient à ses premières amours : le trio qui offre selon lui une plus grande liberté. Composé de véritables créateurs – Marco Battisti à la contrebasse et Mattia Barbieri à la batterie – le trio, sans instrument harmonique, explore de nouvelles perspectives musicales. Ce disque embrasse un répertoire très large allant de la tradition populaire russe à la pop anglaise tout en flirtant avec l’électro. Sur scène, le trio excelle aussi bien dans la composition que dans les dialogues échevelés sur les parties improvisées. Sans bataille d’ego, unis par une grande complicité, les musiciens sont au diapason dans leurs échanges et nous communiquent leur bonheur de jouer ensemble, que nous soyons néophyte ou féru de jazz.

 

 

La mélodie des compositions est très fine, ciselée par l’harmonie que dégage le jeu de trompette de Flavio Boltro, comme on dit chez les flingueurs, ça claque, ça respire, ça ventile.
Anteprima et Bendoo Music, 09-2018

Au-delà de l’influence du Miles Davis de la fin des sixties, les emprunts à la pop cheesy et au folk ouateux sont flagrants. Avec pour la forme, le recours raisonné à des effets de reverb, delay et synthé/octaver.
Jazz News, Jean-Christophe Baugé

Flavio Boltro déploie une musique tendue et généreuse, qui s’ancre dans le blues et le bop mais ne craint pas l’humour et les ruptures fantasques.
Télérama