dance me / leonard cohen

bjm-les ballets jazz de montréal

En tournée européenne, BJM-Les Ballets Jazz de Montréal font escale à Bourges pour deux soirées exceptionnelles avec Dance Me/Leonard Cohen un spectacle en hommage à l’immense œuvre musicale et poétique de l’iconique Leonard Cohen.

 

À la direction artistique de la compagnie depuis plus de vingt ans, Louis Robitaille n’a de cesse de la faire évoluer vers des formes chorégraphiques inédites en privilégiant les collaborations. C’est ainsi qu’il a confié cette création aux chorégraphes de renom Andonis Foniadakis, Annabelle Lopez Ochoa et Ihsan Rustem, aux signatures et personnalités complémentaires. Ils unissent leurs talents et créent un hymne chanté et dansé, magnifiant le répertoire de Leonard Cohen. Des incontournables Suzanne ou Hallelujah à des titres moins connus, ils tissent un univers puissant et profond à l’image du poète.
Cette subtile partition orchestrée en cinq tableaux par le dramaturge et metteur en scène Eric Jean, comme autant de cycles de l’existence, fusionne danse, musique, lumière et vidéo. Alternant parfaits unissons et moments plus intimes, les quinze formidables interprètes déploient une maîtrise technique incroyable, toute en fluidité. Leur énergie folle et leur générosité nous entraînent dans cette balade poétique, en compagnie de l’emblématique silhouette au chapeau noir qui plane – tel un ange bienveillant – sur cette création.

 

Trois chorégraphes internationaux (…) quatorze danseurs extraordinaires, une mise en scène superbe d’Eric Jean avec des éclairages magnifiques, des vidéos émouvantes et milles effets spectaculaires (…) Toute une mise en scène inventive et très élaborée fait de cette œuvre complexe et variée un régal pour les yeux et un bonheur pour l’écoute.
Huffingtonpost, Sophie Jama, 06/12/2017

 

Le Ballet Jazz de Montréal ne déçoit pas, la compagnie exécute un programme impeccablement dansé et véritablement divertissant.
Dance Tabs, Steve Sucato

 

L’excellence technique des danseurs est mise en lumière, les unissons touchent à la perfection et la générosité des interprètes donne de l’énergie souriante.
Dfdanse, Élise Boileau