chorus

mickaël phelippeau / bi-p

Le chorégraphe et danseur Mickaël Phelippeau aime les gens et inscrit les rencontres au cœur de son travail. Avec son instinct très particulier, il les transforme en spectacles singuliers et sensibles. Après avoir orchestré la Yellow Party en septembre dernier, il présente Chorus, un portrait dansé XXL de l’ensemble a cappella, Campana.

 

Avec ce chœur aux allures classiques, il explore l’acte de danser le chant. Les vingt-quatre choristes répètent le motif musical de la Cantate bwv 384 de Bach vingt-quatre fois, surprenant le public à chaque nouvelle version. Dans cette déconstruction du chœur classique, la voix effectue tous les gestes d’un danseur. Ainsi, elle ralentit, s’accélère, tourne, s’aventure vers d’autres registres musicaux, s’essaie au karaoké ou imite Gloria Gaynor. De variations en variations, le groupe se réinvente sans cesse offrant autant de versions d’un chant que de miroirs de l’humanité. Une expérience inédite surprenante !

 

À rebours de la déférence puriste, sans pour antant céder à l’irrévérence potache, le spectacle trouve le juste équilibre entre drôlerie et mélancolie, tristesse et allégresse, donnant tout du long à percevoir les insolites battements d’un chœur à nul autre pareil
Les Inrockuptibles, Jérôme Provençal, 08/2013

Chorus est un chef-d’œuvre pour les yeux et les oreilles. Sensible, intelligent, le spectacle asouvit notre faim cosmique, comble notre manque de beauté, sans jamais oublier d’être humain.
Ouest-France, 05/2012