Buffet à vif

Marguerite Bordat / Raphaël Cottin / Pierre Meunier / La Belle Meunière / La Poétique des Signes

Une femme, deux hommes et… un buffet.

Ce trio insolite réunit la scénographe-plasticienne Marguerite Bordat, l’homme de théâtre Pierre Meunier* et le danseur-chorégraphe Raphaël Cottin**, autour d’un meuble de grand-mère, authentique et massif.

Tel un personnage de tragédie, cet imposant partenaire, drapé de papier bulle, est installé -non sans efforts- sur le plateau par Pierre et Raphaël, déménageurs endimanchés aux allures de Laurel et Hardy. Objet de toutes leurs attentions, il est déballé, nettoyé et bichonné au rythme de Radio Nostalgie, avant le sacrifice ultime. Car les deux compères vont, dans un ballet burlesque, le fracasser, le mettre à mort, retrouvant ainsi le bonheur primitif de la casse. Tout péter pour recommencer à zéro ! Mais la jubilation de la destruction dévoile aussi l’aspect inquiétant et émouvant lié à la disparition, à l’anéantissement volontaire d’une existence, fût-elle d’un objet encombrant. Quels souvenirs, quelles parts d’enfance entraîne-t-il ainsi dans sa chute ?

À force de rage destructrice, le buffet se retrouve éparpillé façon puzzle, sa mémoire d’objet réduite en miettes. De ces multiples morceaux, Marguerite Bordat invente une performance participative, ou comment métamorphoser un geste barbare en œuvre poétique !

*La bobine de Ruhmkorff / ** Lied Ballet