akzak, l’impatience d’une jeunesse reliée

héla fattoumi / éric lamoureux / viadanse

Reconnus sur la scène internationale, les chorégraphes Héla Fattoumi et Eric Lamoureux défendent une écriture chorégraphique fondamentalement humaniste, faite d’échanges et de partages. Leur création AKZAK, l’impatience d’une jeunesse reliée apporte une nouvelle preuve de leur engagement.

 

Conçu pour douze interprètes, AKZAK explore les rythmes et vibrations qui soudent un groupe. En réunissant de jeunes danseuses et danseurs du Burkina Faso, du Maroc, de Tunisie et de France, les chorégraphes entremêlent les énergies individuelles pour créer une puissance collective. Cette force de cohésion se nourrit des singularités de chacun, mettant en lumière des interstices qui rendent possible le lien à l’autre. Pulsations et tempos sont initiés en direct par le musicien et percussionniste virtuose, Xavier Desandre Navarre qui a composé les partitions, au fil des répétitions, à partir des improvisations des danseurs. Il développe ainsi une identité musicale fondée sur l’éclectisme des rythmes convoqués : syncope, rupture, impact, suspension, sont autant de signaux propices à l’éclosion du mouvement. Ce dialogue incessant entre musique et danse apporte à l’écriture chorégraphique force et spontanéité. Sur le plateau, les danseurs courent, sautent, mus par l’impatience de vivre.
AKZAK, l’impatience d’une jeunesse reliée est un hymne à cette génération fougueuse, éprise de liberté, et heureuse de danser ensemble.