Le Turak Théâtre

1985 : Création de Turak Théâtre

Michel Laubu pose les bases de son théâtre : un théâtre visuel, nourri d’objets détournés, de mythologies anciennes ou imaginaires et de langages aux accents multiples et inventés. Le Turak vient de naître, à mi-chemin entre la marionnette et le théâtre d’objets. L’approche artistique du Turak repose sur un jeu avec l’objet usé. Passé imaginaire né de « la fatigue de l’objet », mémoire et empreinte d’une civilisation inventée, c’est à partir de cette archéologie fictive que spectacles et expositions sont créés. Un théâtre poétique, onirique et populaire que l’on trimballera volontiers partout. Une sorte de « théâtre tout-terrain » accessible à tous.

Le Turak cultive l’importance des spectacles faciles à transporter, à voyager au plus près des gens, qui peuvent s’installer presque n’importe où, choisir leur terrain de jeu et utiliser les particularités de chaque lieu. S’installer dans un espace, s’y inscrire, s’y dessiner, appuyer nos images vivantes sur un coin ou un recoin. Un spectacle qui se déplie, qui se déploie dans un lieu choisi pour la rencontre avec les spectateurs d’un moment. La compagnie présente régulièrement son travail en France dans les théâtres nationaux, centres dramatiques, scènes nationales… et à l’étranger à l’occasion de festivals (Damas, Istanbul, Taïpeï, Belgique…) ou de projets de coopération (Laos et Portugal).