L’art du tissage de texte

Chronique dessinée # 45

Dessins : Cathy Beauvallet
Texte : Dominique Delajot

 

Il n’y a sans doute pas de mot juste et vraiment approprié pour définir le document émis par la maisondelaculture et qui présente la saison à venir. Le terme brochure ne dit rien du contenu, il appartient trop à ce jargon administratif qui signifie ce qu’englobe l’horrible terme de littérature grise. Le mot programme ne lui va guère mieux, il fait trop référence au descriptif. Alors, comment appeler cette publication qui, à nous spectateurs, nous est aussi précieuse qu’un menu quand ce mot de menu est substantif, c’est à dire quand le menu a de l’épaisseur ?  

Car il y en a de la substance dans cette publication rédigée par Catherine, directrice de l’information au sein de la belle maison. Pour la circonstance, appelons-la autrement, appelons-la par exemple :  livret ou livretto… Non, pas livretto! Le livret c’est bien, parce qu’il nous enchante mieux que la brochure, trop technique, trop tract, trop plaquette, trop… Le livret est plus enchanteur…

Ce livret, imprimé en 13 000 exemplaires, clôt une saison et en annonce une autre. Avant l’automne cette somme de feuilles nous prédit l’avenir, ce menu nous sustente un peu, il apaise notre appétit culturel. Le rédiger, c’est du boulot. Catherine s’attèle à la tâche assez tôt. Imaginez ! Février, l’année a tout juste deux mois que la voilà partie Catherine à regarder à la loupe le temps d’après. Les textes doivent être déposés à la mi-avril pour partir à l’impression durant la deuxième quinzaine de mai. Évidemment, il faut que la programmation soit bouclée. Catherine, pour cela a vu tous les spectacles, enfin presque !

 

 

Normalement une saison rassemble une quarantaine de spectacles pour une centaine de présentations. Mais la saison prochaine ne sera pas comme les autres, le fait que 2020/2021 sera un épisode particulier pour la maisondelaculture n’a échappé à personne. Il faudra programmer l’inauguration de la nouvelle maison. Et ce n’est pas un détail.

 

 

Après Seuls

Donc, revenons au contenu. Catherine doit présenter par écrit en un feuillet à chaque fois, les spectacles de danse, de théâtre, les concerts. Non seulement elle doit les présenter, mais ils ont été sélectionnés par Olivier Atlan le directeur et son équipe, donc ils sont méticuleusement choisis et de qualité, là les mots sont importants, ils doivent être intelligemment posés.

Avec une solide formation lettre et histoire, Catherine possède les outils et les pièces pour construire l’édifice littéraire qui doit accompagner les rendez-vous de la maisondelaculture.  Oui, il s’agit de tisser du texte, le texte étant littéralement un tissu, un tissu tissé de mots. Le livret de la saison prochaine est donc aujourd’hui bien avancé, mais quand Catherine écrit, elle sait le contenu de cette future saison, avec sans doute, de son côté, des préférences qu’elle ne doit pas laisser paraître…

 

 

 

carnets de bord