tristesses

anne-cécile vandalem / das fräulein (kompanie)

théâtre dès 12 ans

durée 2:10

mai

je 09

VE 10

20:00

20:00

Auditorium
Cartes MCB°
9€ et 15€
Hors cartes MCB°
de 12€ à 26€

Billetterie en ligne

 

g tristesses
Avec

Vincent Cahay,
Anne‑Pascale Clairembourg,
Epona Guillaume,
Séléné Guillaume en alternance avec Asia Amans,
Pierre Kissling,
Vincent Lécuyer,
Catherine Mestoussis en alternance avec Zoé Kovacs,
Jean‑Benoit Ugeux,
Florence Janas,
Françoise Vanhecke et Didier De Neck

Conception, écriture et mise en scène

Anne‑Cécile Vandalem

Composition musicale

Vincent Cahay, Pierre Kissling

Scénographie

Ruimtevaarders

Création sonore

Jean‑Pierre Urbano

Création lumière

Enrico Bagnoli

Création costumes

Laurence Hermant

Création vidéo

Arié van Egmond, Federico D’Ambrosio

Chef opérateur

Leonor Malamatenios

Directeur technique

Damien Arrii

Assistanat à la mise en scène

Sarah Seignobosc

Accessoiriste

Fabienne Müller

Création maquillage

Sophie Carlier

Collaboration dramaturgique

Sébastien Monfè

Coiffure

Gaétan d'Agostino

Soprano, instrumentiste, coach vocal ISFV

Françoise Vanhecke

Régisseur lumière

Léonard Clarys

Régisseur son

Antoine Bourgain

Régisseur vidéo

Tonin Bruneton

Chargée de production

Marie Charrieau

Management

Audrey Brooking



La metteuse en scène belge Anne-Cécile Vandalem nous entraîne dans un suspens captivant à l'humour décapant. À voir absolument !

Depuis la fermeture des abattoirs, principale source de revenus, l’île de Tristesse, au large du Danemark, ne compte plus que huit habitants. Enfin sept, puisque Ida Heiger, la doyenne, vient de se pendre au mât du drapeau national sur la place du village, tout un symbole ! Mais est‑ce vraiment un suicide ?

Sa fille Martha, leader du Parti du Réveil Populaire et promise à un grand avenir politique, arrive pour récupérer le corps. N’en dévoilons pas plus de ce huis‑clos insulaire où secrets et petites magouilles vont se révéler au fil d’un suspens captivant à la manière d’un polar scandinave.

Inspirée par la montée des nationalismes en Europe, la metteuse en scène Anne‑Cécile Vandalem livre une réflexion caustique et bourrée d’humour, magistralement interprétée, sur « l’attristement des peuples », redoutable arme politique contemporaine.

Dans une scénographie constellée de maisonnettes sorties tout droit d’un tableau d’Edward Hopper, la mise en scène joue sur la porosité entre vie privée et vie publique. Le spectateur s’immisce dans les intérieurs grâce à une caméra qui retransmet en direct sur écran ce qui se trame dans l’intimité des foyers. Dans ce spectacle de théâtre musical, les vivants cohabitent avec les morts, le présent avec le passé mais la tragédie est toujours désamorcée par le rire.

Un chef‑d’œuvre au dénouement digne de Tarantino !

 BORD DE PLATEAU

Jeudi 09 mai à l'issue de la représentation, en présence de l'équipe artistique

 DÉCOUVREZ LE TEASER DU SPECTACLE

Production Das Fräulein (Kompanie)
Coproduction Théâtre de Liège ; Le Volcan‑Scène nationale du Havre ; Théâtre National‑Bruxelles ; Théâtre de Namur, centre dramatique ; Le Manège.Mons ; Bonlieu Scène nationale Annecy ; Maison de la Culture d’Amiens‑Centre européen de création et de production ; Les Théâtres de Marseille–Aix en Provence
Coproduction dans le cadre du projet Prospero Théâtre National de Bretagne ; Théâtre de Liège ; Schaubühne am Lehniner Platz ; Göteborgs Stadsteatern ; Théâtre National de Croatie, World Theatre Festival Zagreb ; Festival d’Athènes et d’Epidaure ; Emilia Romagna Teatro Fondazione
Avec le soutien de la Fédération Wallonie‑Bruxelles ; Service Théâtre, Wallonie‑Bruxelles International
Avec l’aide de l’ESACT, l’Ecole Supérieure d’Acteurs ; LA HALTE, Liège ; Le Boson, Bruxelles
 

Réservez