historique

historique

La MCB°, lieu de mémoire de l'histoire culturelle

La création, au début des années 60, de la Maison de la Culture de Bourges résulte de la conjonction d'heureuses coïncidences et de rencontres humaines décisives sur un terreau culturel fertile. Tous les ingrédients sont réunis pour donner le coup d'envoi à la première Maison de la Culture de France dans un lieu spécialement dédié aux arts.

Dès 1959, l'accession à la municipalité d'une nouvelle équipe menée par Raymond Boisdé marque le coup d'envoi de la renaissance culturelle de la ville dans un contexte national favorable à la décentralisation. En effet, 1959 est l'année de la création du premier ministère des Affaires Culturelles dirigé par André Malraux, inventeur des maisons de la culture.

De plus, la présence autour de l'avoué Pierre Potier d'un réseau de comédiens amateurs qui contribuent à la création d'une troupe théâtrale permanente, la Comédie de Bourges, dirigée par Gabriel Monnet, permet  d'ancrer solidement le projet sur le terrain.

Et enfin, un bâtiment vacant, l'ancienne salle des fêtes, allait être l'écrin qui, après des travaux, accueillerait la Maison de la Culture de Bourges. C'est un édifice des années 30 conçu d'après les plans de l'architecte Marcel Pinon. Recouvert de briques de Saint Palais, il arbore des fresques de Popineau. Il fut inscrit partiellement en 1994 à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Les grandes dates

1959 : André Malraux invente l'expression «Maison de la Culture» afin de «rendre accessibles  les œuvres capitales de l'humanité et d'abord de la France au plus grand nombre de  Français».

Jusqu'en 1968, les maisons de la culture représenteront la forme réalisée de la rencontre  entre l'art et les hommes. Lieu privilégié, la maison de la culture inscrit dans le paysage urbain l'exigence d'action culturelle.

5 avril 1961 : création de la Comédie de Bourges au Théâtre Municipal.

12 octobre 1963 : inauguration de la première Maison de la Culture à Bourges par Emile Biasini (directeur du Théâtre, de la Musique et de l'Action Culturelle du Ministère Malraux) La  Comédie de Bourges devient Centre Dramatique National.

18 avril 1964 : inauguration officielle de la Maison de la Culture par André Malraux (Ministre d'Etat chargé des Affaires Culturelles). Direction : Gabriel Monnet.

14 mai 1965 : Visite de Charles de Gaulle, président de la République.

1969 : transfert du Centre Dramatique National, de Gabriel Monnet et de son équipe à Nice,  disparition de la Comédie de Bourges.

1969-1972 : direction de Max Croce. Création de nouveaux secteurs d'activités : le cabaret spectacle et les marionnettes.

1972-1975 : direction de Yves Robault. Création d'un secteur de recherche musicale: le  GMEB (Groupe de Musique Electroacoustique de Bourges), animé par Françoise Barrière et  Christian Clozier, deviendra autonome en 1974.

1975-1981 : direction de Jean-Christophe Dechico. Développement d'un secteur vidéo.

1977 : naissance du Printemps de Bourges, au sein du secteur chanson de la Maison de la Culture, qui deviendra autonome en 1983.

1981-1996 : direction de Henri Massadau. Le retour en force de l'art dramatique et de la création : création de l'Atelier Théâtral National.

1985-1989 : création d'une Ecole de Théâtre.

1994 : inscription partielle du bâtiment à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

1996-2005 : direction de Gilbert Fillinger.

29 avril 1998 : ouverture d'une salle de cinéma.

novembre 2001 : commémoration du centenaire de la naissance d'André Malraux, par Catherine Tasca (Ministre de la Culture et de la Communication).

2005-2010 : direction de Pierre-François Roussillon.

mai 2011 : nomination de l'actuel directeur de la Maison de la Culture, Olivier Atlan.

Documents

Discours de André Malraux (18 avril 1964) à télécharger

Discours de Charles de Gaulle (14 mai 1965) à télécharger

Discours de André Malraux (14 mai 1965) à télécharger